Le brain gym (gymnastique du cerveau) consiste à effectuer des exercices corporels simples et ludiques qui vont (ré)activer certaines fonctions cérébrales en lien avec le développement moteur et intellectuel, impliquées dans l’apprentissage.

Renseignements ou prise de rendez-vous

Le brain gym ou kinésiologie éducative pour booster le cerveau et développer son potentiel

brain gym

L’origine du brain gym

Dans les années 60, le Dr Paul Dennison, qui s’intéresse à la recherche appliquée au cerveau et spécialiste des processus d’apprentissage, découvre la kinésiologie appliquée. Dans les années 80, avec son épouse danseuse Gail Dennison, en s’inspirant du yoga, de la psychomotricité, de l’ergothérapie et encore de la médecine chinoise, ils créent 26 activités favorisant la gymnastique des neurones et ainsi les capacités d’apprentissage. Le brain gym ou kinésiologie éducative est né.

En quoi consiste le brain gym ?

Basé sur le lien entre mouvements et développement neurologique, ces 26 activités physiques et exercices ludiques ciblés, accessibles à tout âge rappellent les mouvements que pratiquent les enfants naturellement lors de leurs 3 premières années de vie quand ils apprennent à coordonner les différentes parties de leur corps, et à appréhender l’espace et ses 3 dimensions. 

Ces 26 activités de brain gym permettent de développer la perception, de construire les compétences motrices globales et fines qui conduisent à la structuration de la pensée. En effet, les développements moteur, intellectuel et émotionnel sont intimement liés.

Le brain gym vise particulièrement à :

  • développer ses compétences cognitives,
  • améliorer ses capacités à être ou à faire,
  • booster ses ressources,
  • développer son potentiel dans le cadre de l’école, de l’entreprise, dans le quotidien personnel, dans l’art, la musique, le sport jusqu’au plus haut niveau.
  • libérer des tensions physiques générées par le stress ou le mal-être,
  • libérer des blocages émotionnels qui nous empêchent d’être celui que l’on aimerait être,
  • de réagir avec plus de sens,
  • d’avoir de la motivation à atteindre son objectif.

Le “brain gym” peut se pratiquer en séance individuelle ou en atelier collectifà destinations des enfants, adultes, ou seniors dans un esprit ludique.

A qui s'adresse le brain gym ?

  • Aux enfants/adolescents, étudiants et personnes en formation (que la formation soit générale ou technique) en difficultés d’apprentissage, porteurs d’un trouble de l’apprentissage ou non (dys…, TDAH,), avec des problèmes de coordination et des difficultés de concentration pour lesquels, l’objectif sera d’améliorer leurs compétences (lecture, écriture, compréhension, expression orale et écrite, logique, calcul, calligraphie,..ou toute autre compétences techniques), leur concentration, leur mémorisation, de mieux gérer leur stress en leur facilitant l’apprentissage et/ou en les préparant au mieux à l’examen/concours sur le plan technique, comme sur le plan émotionnel.
  • A toute personne désirant améliorer son potentiel et à se sentir mieux dans son corps et dans sa tête. Chacun en ressentira très rapidement et concrètement les effets dans la vie quotidienne, dans la vie professionnelle ou lors de situation “défi” en terme de bien-être, de confiance et d’estime de soi, en terme de savoir-faire et savoir-être, en terme de compétences cognitives et relationnelles.
  • Aux sportifs qui pourront voir améliorer leurs performances et mieux gérer leur stress.
  • Aux seniors, qui avec l’âge et du fait de certaines maladies, ralentissent leurs activités physiques et cérébrales. Ils pourront rétablir une conscience corporelle et ainsi se sentir plus forts, plus en fluidité, plus vivants et plus alertes dans leur tête aussi. L’objectif des séances vise l’amélioration de la concentration, de la mémoire (visuelle, auditive, mémoire à court terme, mémoire de travail, …), de la coordination, de l’équilibre et de la posture et donc la prévention des chutes.

Renseignements ou prise de rendez-vous

Tout savoir sur le brain gym

Le brain gym est donc une mise en mouvement ciblée qui permet :

  • La stimulation de certaines zones du cerveau correspondant à des fonctions spécifiques
  • Une coopération optimale entre nos 2 hémisphères cérébraux
  • Une détente de certaines parties du corps sur lesquelles le stress a tendance à “se poser”.

Les activités sont classées en fonction de l’impact qu’elles ont sur la stimulation des zones du cerveau et de l’impact sur le corps et de l’une des 3 dimensions qu’elles activent pour une meilleure intégration tri-dimensionnelle :

  • Dimension haut/bas : Correspond au centrage et ainsi au sens de l’organisation. Les exercices énergétiques et attitudes d’approfondissement permettront une bonne collaboration entre l’intelligence (l’intellect) et l’émotionnel débouchant sur une stabilité physique et émotionnelle, ils agissent sur le sens de l’organisation et permettent de se sentir plus centré et plus motivé et avec une plus grande joie de vivre. C’est par cette dimension que se développe la mémoire sensorielle.
  • Dimension avant/arrière : Correspond à la focalisation et ainsi à la compréhension. Les activités d’allongement détendent certaines parties de notre corps plus particulièrement celles sur lesquelles le stress a tendance à “se poser” (nuque haut du dos, mollets, …) nous permettant ainsi une meilleure posture, nous permettant d’être plus à l’aise dans les mouvements basiques tels que marcher, courir, sauter. Elles on un effet sur la confiance et l’estime de soi et nous aident à nous projeter et à nous mettre en mouvement. Elles agissent également sur la notion de focalisation entrant en jeu dans la compréhension, la concentration et l’expression.
  • Dimension gauche/droite : Active la latéralité et ainsi la coordination sensorimotrice. Les mouvements de la ligne médiane permettent la coopération optimale entre nos 2 hémisphères et donc la latéralité (bonne coordination gestuelle et sensorimotrice) et ainsi le bon équilibre entre le rationnel et l’intuitif. Ils ont également une action dynamisante. Enfin, ils favorisent le traitement de l’information, l’écoute et la parole, donc la communication.

L’importance de la coopération optimale entre nos 2 hémisphères cérébraux :

Le cerveau est composé de 2 hémisphères qui ont chacun leur fonction : on parle souvent du cerveau “Gestalt” ou émotionnel. Cet hémisphère est associé au monde de la créativité, de l’imagination, excelle dans tout ce qui est visuel, spatial, les perceptions et l’intuition. Les informations se traitent très rapidement et s’analysent de manière plus globale. Quant à l’autre hémisphère, il est plus analytique ou logique, donne de l’objectivité, il est associé également au langage, au calcul, à l’écriture et au raisonnement avec un mode de pensée linéaire.

Dans certaines situations (bien souvent en cas de stress), un hémisphère devient plus actif que l’autre, domine l’autre alors qu’une coopération maximale entre les 2 hémisphères permet un contexte d’apprentissage ou de progression idéal et facilitant. Lorsqu’un de nos 2 hémisphères devient dominant, cela ne permet pas l’accès à tout notre notre potentiel.

Différents facteurs, tels que le stress, un état de fatigue, des problèmes de santé actuels ou anciens, une grossesse et/ou l’accouchement difficile de votre maman, une naissance prématurée, … peuvent empêcher la bonne collaboration entre les différents modules du cerveau et ainsi nous empêcher de fonctionner de façon optimale, le “brain gym” vise à rétablir cet équilibre..

Selon les personnes, cette méthode pourra être couplée à d’autres méthodes que j’utilise telles l’intégration des réflexes enfantins persistants et la méthode Warnke.

Renseignements ou prise de rendez-vous